Archives du mot-clé argile

largile-colle-les-grains-entre-eux

l’argile : le liant de la terre crue!

La terre est un béton d’argile. C’est un matériau de construction composite fabriqué à partir de granulats (cailloux, sables, silts) agglomérés par un liant : l’argile.

Terre = Granulats + Argiles + Eau + Air
Granulats : cailloux, graviers, sables et silts. 20cm à 2μm de diamètre
Argiles : grains plats inférieurs à 2μm

La terre crue fait donc partie de la famille des bétons.


La taille et la proportion des grains varient beaucoup d’une zone géologique à l’autre. Le matériau terre est donc différent selon les endroits : variation de couleur, d’aspect, de la taille des grains…
L’argile, le liant de la terre crue !

L’argile enrobe et lie les granulats entre eux. En regardant de plus près, l’argile est constituée de grains plats et fins comme des feuillets.

A cette échelle nanométrique, l’eau agit comme une colle. C’est l’eau qui va faire tenir les feuillets d’argile entre eux grâce principalement à la force capillaire.
Comme deux feuilles de papiers collent entre elles quand on les mouillent, les feuillets d’argile collent entre eux grâce à la fine pellicule d’eau qui les recouvre.

La structure feuilletée des argiles et leurs petites tailles permettent à l’eau de former des ponts capillaires solides, car la force capillaire est d’autant plus forte que les feuillets sont petits et plats.

Une partie de l’eau contenue dans la terre s’évapore dès que la température augmente. La condensation capillaire s’effectue lorsque que la température diminue. Il existe entre les feuillets d’argile une quantité d’eau qui reste emprisonnée et ne s’évapore pas même à température ambiante.
Un mur en terre n’est donc jamais tout à fait sec, une quantité d’eau reste toujours emprisonnée entre les feuillets d’argiles. Même dans le désert les murs en terre contiennent encore suffisamment d’eau pour faire tenir l’argile.

Les illustrations de cet article proviennent du CRAterre-ENSAG et de l’ouvrage : ANGER, FONTAINE, et al. Bâtir en terre, du grain de sable à l’architecture. Paris: éditions Belin, 2009.

Enregistrer

extrait d'un permis de construire

des services personnalisés

L’atelier alp propose des services d’architecture et de maîtrise d’œuvre.

N’hésitez pas à nous contacter pour choisir le service dont vous avez besoin :

Service d’architecture :

  • Relevé des dimensions d’un bâtiment ancien et création de ses plans par modélisation 3D
  • Analyse des pathologies du bâti ancien et propositions de solutions techniques respectueuses du système constructif
  • Création d’un projet personnalisé selon les souhaits du propriétaire
  • Création de projet éligible aux aides à la rénovation énergétique
  • Estimation précise du montant des travaux
  • Dossier de permis de construire
  • Obtention de permis de construire complexe : proximité d’un monument historique, secteur sauvegardé, patrimoine inscrit d’intérêt local par la commune, zone PPRI…
  • Consultation des entreprises pour des devis de travaux
  • Obtention de devis selon les critères d’aide à la rénovation énergétique
  • Négociation des devis de travaux
  • Coordination des travaux
  • Contrôle qualité  des travaux
  • Assistance à la réception des travaux
  • Suivi de la garantie de parfait achèvement
extrait d'un schéma d'ossature bois
extrait d’un schéma d’ossature bois

Service de formation sur le thème du matériau terre crue :

  • La culture constructive en bauge et pans de bois en Bretagne
  • La terre structurelle : les exemples bretons
  • La terre comment ça tiens? Compréhension physico-chimique du matériau
  • création architectural d’ouvrage en terre crue
  • Les essais sensoriels de terre

 

Les organismes qui ont déjà fait appel à nos services de formation :

L’école nationale supérieure d’architecture de Grenoble, l’école nationale supérieure d’architecture de Nantes, le centre de formation de l’IRPA, le centre de formation de l’association Tiez Breiz.

 

cours essai de terrain

L’objectif de l’atelier alp

La terre crue est un matériau omniprésent dans le patrimoine en Bretagne mais peu employé depuis de l’industrialisation de la construction, les bâtiments en terre crue étaient mal connus et déconsidérées. Il en résulte des difficultés pour réhabiliter durablement le bâti en terre selon les méthodes conventionnelles.

Or ces bâtiments sont des représentants du patrimoine breton et sont souvent inscrits d’intérêt local par les communes avec des exigences particulières lors des demandes d’autorisations de travaux.

Une mauvaise réhabilitation par méconnaissance peut entraîner de pathologies et dévaloriser le bâti. En effet, diminuer la perspirance des parois en terre crue ou en pierre lors des changements d’usage ou l’isolation entraîne une augmentation de l’humidité et de l’inconfort pour les occupants.

Choisir des volumétries d’extension et des dimensions de percements sans respecter l’harmonie des façades peut bloquer les demandes de permis de construire et réduire la qualité esthétique du bâti ancien.

Actuellement, il existe une meilleure connaissance des matériaux locaux et des techniques à employer pour la durabilité du bâti ancien. Les solutions préconisées par les professionnels du patrimoine pour l’intervention sur bâti ancien consistes à :

–  Employer des solutions perspirantes pour l’efficacité thermique de l’enveloppe

–  Réaliser une lecture du bâti ancien pour créer des ouvertures et des volumes harmonieux

La réhabilitation réussie du bâti ancien construit avec des matériaux locaux et naturels permet un bon confort pour ses occupants. Notre objectif est de valoriser la culture constructive locale et en particulier l’emploi de la terre crue dans le bâtiment afin de satisfaire aux besoins des occupants.