Archives du mot-clé réhabilitation

PROG_FORMATIONMO_2016-17-1-1

Formation patrimoine pour les pro

Pour information, l’association Tiez Breiz organise une nouvelle formation professionnelle sur le thème « Conduire un projet de réhabilitation durable du bâti ancien ».

Une formation sans cesse en évolution pour répondre aux besoins de connaissances des professionnels sur les spécificités du bâti ancien : perspirance des parois, amélioration thermique adaptée, système constructif avec des matériaux naturels…

Cette formation est dédiée aux professionnels : maitre d’ouvrages publics ou privés, techniciens communaux, architectes, maitres d’ouvrage, ingénieurs…

Elle est organisée en plusieurs thèmes pour répondre aux besoins de formation et permettent de diffuser l’expertise de l’association Tiez Breiz dans la transmission des savoir faire et la sauvegarde du patrimoine.

Voici le programme complet à télécharger ici : http://fr.calameo.com/read/004110840cac9032a99aa

PROG_FORMATIONMO_2016-17-1-1

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

rénover et entretenir en bauge

Restaurer le patrimoine en terre : les bonnes pratiques

Sur internet on trouve tout… et son contraire et c’est parfois difficile de faire le tri.

J’ai sélectionné deux bons guides sur les édifices en terre téléchargeables gratuitement.

Ces guides de bonnes pratiques vous permettront de mieux comprendre les édifices en terre et vous y trouverez des solutions techniques pour les entretenir et les réhabiliter!

1. Rénover et construire en pisé

« Rénover et construire en pisé » permet de comprendre les principes de l’architecture de terre et la technique particulière du pisé.

Ce livret présente les techniques traditionnelles et des évolutions des systèmes constructifs, ainsi qu’une analyse très intéressante de la question de l’isolation des murs en terre crue.

Ce guide a été écrit à partir de références du parc naturel régional du Livradois-Forez en Auvergne et avec les professionnels de la construction terre.

Téléchargez-le gratuitement sur le site internet du parc naturel régional du Livradois-Forez : http://www.pise-livradois-forez.org/spip.php?article50#

rénover et construire en pisé
extrait de rénover et construire en pisé : les échanges d’eau
extrait de rénover et construire en pisé : isoler les murs en terre?

2. Restaurer son bâti en terre

Vous trouverez dans ce guide des conseils pratiques pour diagnostiquer, entretenir et améliorer votre bâti en terre crue et plus particulièrement en bauge.

Ce guide a été écrit à partir de références du parc naturel régional du marais du Cotentin et du Bessin en Normandie et avec les professionnels de la construction terre.

Téléchargez-le gratuitement sur le site internet du parc naturel régional du marais du Cotentin et du Bessin : http://www.parc-cotentin-bessin.fr/files/ged/54-restaurer72dpi.pdf

rénover et entretenir en bauge
extrait de Restaurer son bâti en terre : reboucher un creux

Enregistrer

Enregistrer

mise en oeuvre enduit terre

Centre ancien de Rennes

La construction et l’entretien des immeubles anciens en pans de bois et torchis s’appuient sur l’utilisation de matériaux locaux mise en œuvre par des personnes aux savoir-faire de qualité. Utilisant au mieux la complémentarité de la terre crue, du bois et des fibres naturelles végétales, ces constructions démontrent des qualités très intéressantes d’un point de vue thermique, structurel et esthétique.

Loin de l’obsolescence programmée, les édifices bien entretenus offre une durabilité exceptionnelle et une beauté source de fierté.

Il s’agit de proposer la technique de remplissage en terre chanvre pour réparer respectueusement les bâtiments anciens tout en proposant une méthode de mise en œuvre contemporaine.

Dans mon Mémoire « l’utilisation du matériau terre pour l’entretien des immeubles à pans de bois de la ville de Rennes », réalisé pour le DSA Architecture en terre du CRAterre-ENSAG, vous trouverez la présentation de la technique de réparation en terre chanvre et son utilisation sur les chantiers de réhabilitation .

Fait de bois, de fibres végétales, de terre crue et de pierre, les qualités des édifices en torchis du centre ancien de Rennes sont des exemples pour l’éco-construction!

Vous pouvez télécharger gratuitement :Mémoire DSA Terre A LE PAIH Mémoire A LE PAIH

Enregistrer

Enregistrer

extrait du guide "prévention et lutte contre les mérules dans l'habitat" édité par l'ANAH.

Comprendre et éviter les dégats causés par les champignons et les mérules

Dans le langage courant, nous avons tendance à appeler mérule tous les champignons s’attaquant à nos habitats mais tous les champignons ne sont pas des mérules. Mérule est le nom d’un champignon du genre Serpula nommé Serpula lacrymans (1).

extrait du guide « prévention et lutte contre les mérules dans l’habitat » édité par l’ANAH.

Les mérules sont les champignons les plus dangereux car ils proviennent des endroits humides mais ne s’y cantonnent pas et utilisent leurs mycéliums pour transporter l’eau vers d’autres zones moins favorables et y proliférer.

Extrait du guide « Prévention et lutte contre les mérules dans l’habitat » édité par l’ANAH
Pourquoi la mérule et les champignons s’attaquent à nos habitats?

La dégradation des structures en bois par les champignons et les mérules intervient lorsque l’ambiance est humide et tempérée.

Les processus de dégradation dûs à la mérule et aux champignons ne sont pas des fatalités biologiques ou climatiques mais des processus liés à l’évolution des modes de vie et aux techniques de réhabilitation qui ont conduit à l’augmentation de l’humidité dans les logements sans amélioration suffisante de la ventilation. (2)

Depuis 1920 et le mouvement hygiéniste, l’envie (légitime) de confort et de propreté nous a poussé à installer des salles de bains et des toilettes dans des immeubles et des maisons qui jusqu’alors en étaient dépourvus.

A la recherche d’une ambiance confortable, nous avons doublé les murs et installé des fenêtres à double vitrage.

Nous avons donc contribué à beaucoup augmenter l’humidité et sa stagnation dans nos habitats.

Or la mérule et les champignons s’attaquent de préférence aux bois tendres dans les ambiances humides.

exemple dans une salle de bain : doublages cachant les dégâts et participant à la stagnation de l’humidité dans les murs
exemple dans cette même salle de bain : la stagnation d’humidité derrière la baignoire à permis au champignon d’attaquer la paroi en bois

 Que faire pour éviter et se protéger de la mérule et des champignons?

– éviter la stagnation d’humidité et la condensation dans les murs et les planchers

– installer une ventilation naturelle ou mécanique efficace et bien entretenue

Les détails techniques adaptés à votre cas sont à voir dans le guide Prévention et lutte contre les mérules dans l’habitat

 

Quels sont les traitements curatifs?

Les champignons sont présents à l’état latent. Ils se développent lorsque les conditions sont favorables.

Les injections de produits fongicides stoppent provisoirement le développement des champignons et des mérules.

Si la cause de l’excès d’humidité n’est pas traitée, les champignons feront leur (ré)apparition après quelques années.

 

L’utilisation de produits de traitement biocides présente des risques pour la santé des utilisateurs et des occupants des lieux traités.

 

Le traitement durable consiste à supprimer l’excès d’humidité et assainir la zone en retirant et brûlant les bois déjà attaqués.

Pour aller plus loin : télécharger gratuitement les documents sources de cet article :

(1) Wikipédia : Mérule pleureuse

 

 

(2) BONNETTI, HENNO, SALAGNAC, Problématique d’analyse générative des processus écologiques et socio-techniques : le développement du champignon de la mérule organisateur social de la dégradation des immeubles à structure bois, laboratoire de sociologie urbaine générative, CSTB, Avril 2007

 

(3) Prévention et lutte contre les mérules dans l’habitat, Ministère du logement, Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat ANAH, centre expérimental de recherches et d’études du bâtiment et des travaux publics CEBTP, Institut technologique FCBA, Décembre 2007.

Enregistrer