Archives du mot-clé terre crue

IMG_2427

Location d’un espace bureau

Travailler dans un bâtiment sain

Nous proposons un espace bureau à louer dans un bâtiment neuf Eco construit.

L’environnement est agréable et végétal. Un souci du détail a été apporté à la mise en œuvre de matériaux sains : bois, terre crue, paille. L’assainissement est réalisé par filtres plantés de végétaux.

Notre agence d’architecture Atelier alp occupe déjà l’un des deux espaces bureaux.

Très clair, neuf, aménagé (table, chaise, caisson), vous n’avez plus qu’à poser votre ordinateur pour travailler.

SAINT GERMAIN SUR ILLE
Nous sommes situés à 15min à pied de la gare SNCF

Grand parking gratuit à proximité

Places de stationnement clients juste à côté de l’entrée

Services inclus :
– Internet ADSL
– 1 salle de réunion

– jardin

– composteur
– Cuisine, micro-onde, frigidaire
Toutes les charges sont comprises : électricité, chauffage, internet.

Prix : nous consulter

Si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à nous contacter via notre formulaire CONTACT

plan location bureau   espace à louer bureaux crédit photo Atelier alp détail bauge credit photo AMACO

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

PROG_FORMATIONMO_2016-17-1-1

Formation patrimoine pour les pro

Pour information, l’association Tiez Breiz organise une nouvelle formation professionnelle sur le thème « Conduire un projet de réhabilitation durable du bâti ancien ».

Une formation sans cesse en évolution pour répondre aux besoins de connaissances des professionnels sur les spécificités du bâti ancien : perspirance des parois, amélioration thermique adaptée, système constructif avec des matériaux naturels…

Cette formation est dédiée aux professionnels : maitre d’ouvrages publics ou privés, techniciens communaux, architectes, maitres d’ouvrage, ingénieurs…

Elle est organisée en plusieurs thèmes pour répondre aux besoins de formation et permettent de diffuser l’expertise de l’association Tiez Breiz dans la transmission des savoir faire et la sauvegarde du patrimoine.

Voici le programme complet à télécharger ici : http://fr.calameo.com/read/004110840cac9032a99aa

PROG_FORMATIONMO_2016-17-1-1

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Test Carazas ENSAN 2016

Formation Terre crue ENSAN 2016

En 2016 à l’école nationale supérieur d’architecture de Nantes, un travail a été réalisé avec 30 étudiants de master 1 de l’école sur le thème de Matières à construire : Terre crue et fibres naturelles

Amélie Le Paih co-animé le programme sous la direction de Riccardo De Paoli, encadré par Bettina Horsch.

Test Carazas ENSAN 2016

Objectifs :
Cet enseignement propose une redécouverte de la terre (crue) dans l’architecture, représentant encore aujourd’hui un des matériaux de construction les plus répandus dans le monde. En exposant les qualités et les limites de la terre, ce module permet d’appréhender son utilisation dans le bâtiment ancien et contemporain, depuis les procédés de production jusqu’aux différentes techniques de mise en œuvre.

TEST terre ENSAN 2016
Contenu :
Les cours théoriques abordent la matière : sa composition et ses caractéristiques mécaniques, thermo-physiques et hygrométriques, ainsi que son impact environnemental.
Puis, la description des différentes techniques et cultures constructives permet de faire le point sur le patrimoine bâti en terre existant aujourd’hui en France et dans le monde. Les fibres naturelles, telles que la paille, sont souvent associées aux architectures en terre, mais elles restent marginales et méconnues. Quatre interventions de professionnels présentent l’utilisation de la terre crue dans l’architecture contemporaine et vernaculaire (1er et 15 mars) ainsi que des techniques et réalisations en paille (15 mars).
Huit séances de TD donnent l’occasion de manipuler et de transformer la matière première en matériau constructif à travers différents ateliers : les essais de terrain, la préparation des mélanges, la mise en œuvre des quatre techniques constructives (pisé, bauge, adobe et torchis) ainsi qu’un aperçu sur les enduits de terre.
Un Ouvrage Architecturale en Terre (OAT) ainsi qu’un dossier rédigé par groupe d’étudiants sera l’occasion de sublimer la créativité en utilisant les connaissances acquises pendant les cours théoriques et pratiques.

création des étudians ENSAN 2016Création des étuditans ENSAN 2016

CRéation des étudiants ENSAN 2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

chantier en autoconstruction réhabilitation d'une grange en bauge

Réhabilitation d’une grange en bauge

état initial de la grange Août 2015:

grange en bauge à réhabiliter

Le bâtiment existant est composé de murs porteurs en bauge et d’une couverture en composées d’ardoises carrées.

La particularité de cet édifice est qu’il possède des ouvertures en simple carrée bois au rez de chaussée. C’est ce même principe d’ouverture positionnant les poteaux bois au cœur du mur en terre pour le support des menuiseries. Ce principe est repris pour la grande ouverture créée au Sud.

simple carré bois au rez de chaussée

Certains travaux seront ouvert au public pour échanger et apprendre à réaliser une cloisons en torchis, des adobes pour les reprises des trous et fissures des murs en bauge, des enduits de ragréage en terre… nous vous tiendrons informés.

état projeté :

projet de réhabilitation d'une grange en bauge

 

Le projet prévoit la restauration de la façade Est sans modification afin de conserver son aspect et son charme à la future maison.

C’est au niveau du pignon Sud que se situera une grande ouverture permettant de capter les rayons du soleil et à l’Ouest de nouvelles ouvertures tournées vers le magnifique paysage environnant.

réhabilitation d'une grange en bauge

Les travaux sont en cours sous la direction du maitre d’ouvrage en autoconstruction :

enduit terre
dégrossis en terre et le conduit de cheminée
chantier bauge en cours Nov 2016
chantier en cours – percements en douche carré de chêne
charpente bois ancienne
charpente bois ancienne
ouverture dans le pignon en bauge
grande ouverture du pignon Sud
détail granit
détail de pose des carrées en chêne sur le dé en granit au rez de chaussée
détail carré chêne
détail de l’ouverture en chêne sur le mur en bauge

Enregistrer

Enregistrer

final décoffrage 05

Construire des murs en terre : la technique de la bauge coffrée

La bauge est un système de construction monolithique en terre crue empilée. La terre est dans un état plastique, généralement mélangée à des fibres végétales. Les surfaces verticales sont dressées par découpe après un court temps de séchage, alors que le matériau n’est pas trop dur. (1) Cette technique est nommée cob en anglais.

La bauge coffrée est donc une technique alternative à la bauge traditionnelle puisque les surfaces verticales ne sont pas obtenues par découpe mais par coffrage.

La masse volumique de la bauge est compris entre 1400 et 1700kg/m3 et sa résistance varie entre 0,6 et 1,3 N/mm² (2)

– Préparation

On utilise une terre locale argileuse à la granulométrie fine (pas de cailloux, peu de graviers). La terre est stockée à l’air libre ou bâchée pour obtenir la teneur en eau idéale. On doit pouvoir modeler une boule dans la main sans qu’elle ne colle aux doigts, c’est l’état « plastique ».

Si la terre est trop sèche il faut la mouiller à l’avance. Si elle trop humide, il faut la laisser sécher.

– Mélange

On disperse de la paille d’orge sur le sol de manière homogène et sans paquet.

On recouvre la paille de terre foisonnée (en vrac) sur une épaisseur de 10 à 15cm. Il faut répartir la terre de façon homogène sur une surface plane de plusieurs m². Lorsque la couche est suffisamment étendue, on disperse à nouveau de la paille de façon homogène.

Puis on foule au pied la couche paille/terre/paille afin de lui donner une cohésion suffisante pour être découpée en caillebotis.

« Cette technique s’appelle le « caillebotis ». Ce fut une évolution de la bauge dans le bassin de Rennes à la fin XVIIIème siècle. Elle avait l’avantage d’économiser la coupe du parement. Il n’était pas nécessaire de bancher. Bien que les banches dans ce cas présent facilitent la mise en œuvre. » L. Coquemont

– Mise en œuvre

Les banches sont installées pour recevoir les caillebotis, on tasse avec le pied de l’extérieur vers l’intérieur afin d’améliorer la cohésion entre les caillebotis. Les banches permettent de contrôler facilement la verticalité du mur.

Les caillebotis sont disposés selon un appareillage en arête-de-poisson (ou Opus piscatum) afin de contrôler et limiter les fissurations.

Lorsqu’une levée de terre est complète, soit une hauteur de 60 à 80cm, on décoffre. Et ça tiens !

 

Lorsque le maçon aura jugé la terre suffisamment sèche, la levée suivante pourra être montée ou la charpente posée.

Il existe une corrélation entre la teneur en eau de la terre et sa résistance à la compression(2), si la terre pourra supporter la levée suivante assez rapidement, il est nécessaire d’attendre plus de séchage avant de lui faire supporter des charges lourdes.

Il faudra plusieurs semaines pour obtenir un séchage complet, le temps est variable selon les conditions climatiques.

Illustration réalisé par Julia Perwuelz

Les Avantages de cette technique :

  • pas besoin d’enduire
  • bon confort thermique
  • peu d’énergie dépensée tout au long du cycle de vie du matériau
  • matériau sain
  • qualité esthétique
  • facilité de mise en œuvre en chantier participatif
  • mise en valeur de la culture constructive locale
  • développement de l’économie locale
  • optimisation des ressources locales

Les inconvénients (ou autres avantages?):

  • chantier rythmé par les saisons
  • nécessité de s’appuyer sur des savoir-faire locaux

(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Bauge

(2) ROHLEN et ZIEGERT, Construire en terre crue, éditions le Moniteur, Paris, 2013

Cette technique de bauge coffrée est développée par Ghislain Maetz, installé à St Germain sur Ille (35), vous pouvez le contacter par internet  http://artisanterrecrue.fr/

Le chantier participatif et la conception du projet sont dirigés par Ghislain Maetz.

Les photos proviennent du chantier de la Motte aux anglais à Dingé : http://lamotteauxanglais.blogspot.fr/2012/09/bienvenue.html

 
Merci à tous les participants du chantier participatif età Elizabeth et Franck pour leur très bon accueil.