Archives du mot-clé travaux

pignon Sud vitré sur mur en pisé

Construire en pisé : un exemple contemporain

J’ai envie de partager avec vous ce projet : La Villa, le centre d’interprétation du patrimoine archéologique de Dehlingen en Alsace que j’ai eu la chance de visiter lors des assises nationales de la construction en terre à Strasbourg en Octobre 2014.

Louis Piccon, architecte et enseignant a conçu ce projet avec son agence Nunc Architecture et nous l’a présenté sur place puis à l’occasion d’une conférence à l’ENSA Strasbourg.

Voici une conférence de Louis Picon à propos de ce bâtiment : https://vimeo.com/176280226

Ce bâtiment BBC fait dialoguer un logis du 17e siècle et une extension contemporaine en pisé, technique de construction en terre.

J’admire le pignon Sud : la paroi vitrée située devant le mur en pisé permet de capter l’énergie gratuite du soleil qui est ensuite distribuée à l’ensemble du bâtiment.

Sur la couverture une ossature en bois permet de dissimuler les éléments techniques pour offrir une cohérence volumétrique et s’intégrer harmonieusement à la skyline du village.

Je vous recommande de passer visiter ce bâtiment à Dehlinger autant pour l’intérêt de l’exposition présentée que pour voir cette construction en pisé mêlant patrimoine et architecture contemporaine en terre.

Ce projet e reçu le prix des internautes pour l’équerre d’argent. (et c’est bien mérité!)

Pour plus de photos du projet : http://www.nunc.fr/centre-d-interpretation-du-patrimoine-archeologique-de-Dehlingen-67-169.html

Pour des informations sur le centre d’interprétation de Dehlinger : http://www.cc-alsace-bossue.net/html/index.php?page=1&menu1=20&menu2=25&menu3=379

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

rénover et entretenir en bauge

Restaurer le patrimoine en terre : les bonnes pratiques

Sur internet on trouve tout… et son contraire et c’est parfois difficile de faire le tri.

J’ai sélectionné deux bons guides sur les édifices en terre téléchargeables gratuitement.

Ces guides de bonnes pratiques vous permettront de mieux comprendre les édifices en terre et vous y trouverez des solutions techniques pour les entretenir et les réhabiliter!

1. Rénover et construire en pisé

« Rénover et construire en pisé » permet de comprendre les principes de l’architecture de terre et la technique particulière du pisé.

Ce livret présente les techniques traditionnelles et des évolutions des systèmes constructifs, ainsi qu’une analyse très intéressante de la question de l’isolation des murs en terre crue.

Ce guide a été écrit à partir de références du parc naturel régional du Livradois-Forez en Auvergne et avec les professionnels de la construction terre.

Téléchargez-le gratuitement sur le site internet du parc naturel régional du Livradois-Forez : http://www.pise-livradois-forez.org/spip.php?article50#

rénover et construire en pisé
extrait de rénover et construire en pisé : les échanges d’eau
extrait de rénover et construire en pisé : isoler les murs en terre?

2. Restaurer son bâti en terre

Vous trouverez dans ce guide des conseils pratiques pour diagnostiquer, entretenir et améliorer votre bâti en terre crue et plus particulièrement en bauge.

Ce guide a été écrit à partir de références du parc naturel régional du marais du Cotentin et du Bessin en Normandie et avec les professionnels de la construction terre.

Téléchargez-le gratuitement sur le site internet du parc naturel régional du marais du Cotentin et du Bessin : http://www.parc-cotentin-bessin.fr/files/ged/54-restaurer72dpi.pdf

rénover et entretenir en bauge
extrait de Restaurer son bâti en terre : reboucher un creux

Enregistrer

Enregistrer

Exemple

Restauration d’un four en terre

La terre est un matériau recyclable facile à mettre en œuvre et à réparer.
Nous avons utilisé la terre locale provenant du fond du jardin et des débris récupérés sur le chantier ; pour le bois, nous avons employé principalement du vieux bois stocké sur la ferme.

Le maître d’ouvrage, Christian a acheté les briques réfractaires de la nouvelle sole, le bois de charpente pour le four, les ardoises et les tuyaux de drainage. Les gravillons proviennent d’une carrière locale.

Les matériaux utilisés sont locaux ou de récupération.

Le projet s’est déroulé de manière participative, amis, voisins et famille sont venus donner des coups de mains, un peu de leur temps et de bonheur humeur! Grâce à cette entraide durant l’été 2012, le four a repris sa fonction à l’Automne, depuis il cuit souvent des pizzas.

article four 9aout2012

Les travaux ont porté principalement sur :
-La réparation du pignon Ouest
L’un des jambage en terre de la porte d’entrée était effondré. L’ouverture avait été mise en sécurité grâce à un étais sous le linteau et protégée de la pluie par un bardage en tôle. Nous avons réparé la maçonnerie en terre selon la technique de la bauge et remonté un nouveau linteau en bois de récupération.

-La réparation de l’enveloppe du four et de la sole
L’enveloppe en terre du four présentait 3 larges fissures verticales traversantes qui sans préjudicier à la tenue structurelle de la coupole en brique laissaient échapper la fumée (traces de suie) et donc la chaleur. Nous avons ouvert puis réparé les fissures par l’extérieur avec un mélange de terre et de foin.
Pour finir nous avons couvert le four d’un enduit lisse en terre et sable. La charpente et la couverture du four ont été changés.
Les briques de la sole étaient très dégradées. Nous les avons réparés par endroit puis nous avons posé par l’intérieur du four un assemblage de brique réfractaire sur l’ensemble de la sole.

-La réparation des murs et leur assainissement
Le niveau du sol monte au fil du temps. Ici les pieds des murs en terre se sont retrouvés peu à peu sous le niveau du jardin ! L’humidité a abîmé les pieds de murs, nous les avons dégagés, puis posé un enduit épais en terre ou des pierres ensuite nous avons installé un drainage et recouvert de gravillons.
Les tassements différentiels des fondations, les coups de vents et la pose du manteau de cheminée ont créé des fissures dans les murs en terre. Après avoir constaté que ces fissures n’étaient plus actives, nous les avons rebouchées avec de le terre et du foin.

 

Merci à Christian « Dudu », maître d’ouvrage engagé et bienveillant ;

à Aude Le Bail, architecte dplg à Bécherel pour sa participation de qualité ;

ainsi qu’à tous les amis, voisins et famille passés donner un peu de temps ou d’encouragement.